Les Fondements Bibliques des Principales Doctrines Chrétiennes
Par Mr le Pasteur Édouard Kowalski



LE  SACRIFICE  DE  JESUS-CHRIST 

1° LE SACRIFICE DE JESUS CHRIST

 
Il a porté le poids du péché
Romains : 8 / 3 : Le péché est condamné dans la chair. C’est une peine infligée au Christ à cause du péché.
2 Corinthiens : 5 / 21 : Jésus est devenu, par un acte divin,  péché à notre place.
Galates : 3 / 13 : En devenant « péché » Jésus est aussi devenu « malédiction » pour nous, afin que nous recevions la bénédiction promise.

 
2° LE SACRIFICE DE JESUS EST VOLONTAIRE
 
Jean : 10 / 18 : Jésus n’a pas été obligé de donner sa vie. Il avait reçu cette possibilité de Dieu : donner sa vie ou la garder.
Matthieu : 28 / 43 : Cette possibilité est devant Lui jusqu’au bout ! Quelle tentation !
Galates : 1 / 4 : Jésus s’est bien donné de sa propre volonté (Abraham offre Isaac ... mais celui-ci accepte Genèse : 22 / 9) (Voir aussi : Éphésiens : 5 / 2 ; Tite : 2 / 14)
1 Jean : 3 / 16 : Le don volontaire de Jésus doit inspirer notre don volontaire.

 
3° LE SACRIFICE DE JESUS EST SUBSTITUTIF
 
Il est mort à la place du pécheur. Il n’avait aucun besoin de venir sur la terre, encore moins de mourir. Le contraire aurait été normal à notre point de vue.
Lévitique : 1 / 3-4 : Le fait de poser sa main était une identification, un transfert de peine. La bête se substituait au coupable.
Esaïe : 53 / 5-6 : « Pour nos péchés » ... «  Nous donne la paix »
Même le Diable ne pourrait rien lui reprocher en regardant la croix. Face à la Croix, je dis «Il a fait tout cela  POUR MOI ! »
1 Pierre : 2 / 21-24 : Jésus s‘est abstenu de toute menace, de toute vengeance, Il a tout accepté POUR NOUS … Son sacrifice est uniquement pour nous ... à 100 % de la première angoisse au dernier cri !

4° LE SACRIFICE DE JESUS EST REDEMPTEUR
 
Rédemption  =  Rachat. Nous sommes à lui 2 fois : d’abord par la création, puis Satan, par le péché, s’est emparé de nous. Jésus nous a racheté par la croix.
Actes : 20 / 28 : L’Église dans toutes ses composantes est à Lui seulement, il en est le seul propriétaire !
1 Corinthiens : 6 / 19-20 : Le prix payé par Christ : souffrances physiques, morales, spirituelles.
Galates : 3 / 13 : Jésus a payé pour que nous ne soyons plus maudits mais pour que nous participions à la bénédiction totale de Dieu.
Hébreux : 9 / 12 : La mort, la résurrection, l’Ascension du Christ nous parle d’un rachat ETERNEL !
Éphésiens : 1 / 7-9 : La rédemption ... selon la richesse de la grâce. C’est parce que nous sommes à Lui qu’Il nous communique sa Volonté et qu’Il répand sa Grâce. 1Pierre : 1 / 8 ; Romains : 3 / 24 ; 1 Corinthiens : 1 / 30

5° LE SACRIFICE DE JESUS EST EXPIATOIRE
 
L’expiation est acte par lequel une faute est payée. Jésus par sa mort, paie pour nos péchés.
Lévitique : 4 / 24-26 : Pour le pardon des péchés, il fallait d’abord faire l’expiation, imposant les mains à une victime et en la sacrifiant.
Lévitique : 4 / 35 : Expiation puis pardon.
Hébreux : 2 / 17 : C’est Jésus qui fait l’expiation, étant souverain sacrificateur, mais il est aussi la victime.
1 Jean : 2 / 2 : Jésus, la victime ... pour les péchés du monde ... à condition que le monde l’accepte.
1 Jean : 4 / 10 : Pas d’amour possible, s’il n’y a pas de pardon.

6° LE SACRIFICE EST PROPITIATOIRE
 
Il nous rend Dieu favorable (ou propice) et nous révèle son amour.
Après avoir offert tous les sacrifices dans le tabernacle, le souverain sacrificateur se retrouvait devant le PROPITIATOIRE pour rencontrer Dieu. Exode : 25 / 17-22 ; Nombres : 7 / 8-9.
Romains : 3 / 25 : C’est la raison de notre justification et de notre communion avec Dieu.
1 Jean : 4 / 9-10 et Jean : 3 / 16 : Le sacrifice nous révèle l’étendue de l’amour de Christ.

7° LE SACRIFICE DE JESUS EST EFFICACE

Romains : 5 / 9-10 : Sauvés de la colère à venir.
Hébreux : 9 / 9-12 : Les limites des sacrifices et l’efficacité du sacrifice du Christ.
Hébreux : 10 / 10-17 :
a) Nous sommes sanctifiés. (Hébreux : 10 / 10)
b) Nous sommes parfaits (Hébreux : 10 / 14)
c) L’alliance qu’Il fait avec les siens, est éternelle.
d) Les lois sont inscrites dans le cœur par l’Esprit car le cœur est purifié par le Sang de Christ.
e) Ses ennemis = son marchepied.



LA  JUSTIFICATION

 
Définition : 1 Corinthiens : 1 / 30 : C’est un acte judiciaire par lequel le Dieu trois fois saint déclare que le pécheur croyant est devenu juste et ACCEPTABLE, Christ ayant été fait « justice » en portant le péché sur la Croix.

1° ACTE DE GRÂCE DIVINE

Tite : 3 / 4-7 : Grâce = faveur imméritée
Romains : 3 / 24 : La rédemption vient après la justification

2° CHRIST NOTRE JUSTIFICATION

Romains : 3 / 25-26 :
* La faute ne peut pas rester impunie
* Dieu serait injuste ... s’il se contentait d’oublier. Ce serait au mépris de sa loi.
* Dieu a condamné le péché. Le sang a été répandu dans ce but.
Romains : 8 / 33 : Il n’est plus possible d’être accusé. Dieu ne peut pas justifier ... et accuser ensuite.
1 Jean : 9 / 10 : C’est Dieu lui-même qui pardonne et qui rend juste, sachant ce que nous sommes.

3° PAR LA FOI ET NON PAR LES ŒUVRES

 
Romains : 3 / 28 et 30 : La loi est venue pour révéler nos péchés. La foi en Christ est suffisante pour nous rendre juste. Même la circoncision ne sert de rien.
Romains : 4 / 4-5 : Les œuvres produisent un salaire bon ou mauvais, mais la foi en Christ nous amène à la justice de Dieu.
Romains : 5 / 1 : La foi seule nous donne accès à la grâce infinie d’avoir la paix avec Dieu.
Romains : 8 / 1 : Si nous sommes déclarés justes par Dieu lui-même, il n’y a plus personne qui puisse nous condamner : ni la loi, ni Satan, ni les hommes, ni aucune autorité sur la terre et dans le ciel.

4° LA PLACE DES ŒUVRES
 
Tite : 2 / 14 : Nous appartenons à Christ, et nous sommes justifiés pour accomplir des œuvres bonnes.
Jacques : 2 / 18-22 : La foi produit des œuvres. La foi invisible se manifeste d’une manière visible par des actions concrètes.
Jacques : 2 / 25-26 : Quelles sont les œuvres de la foi ? Rahab, la prostituée, a eu la foi et elle l’a démontrée, non dans sa vie morale, mais par des actes en accord avec sa foi.

Nous croyons et nous proclamons que la Croix est nécessaire, mais suffisante, pour que nous nous soyons justifiés par Dieu.



LA  RECONCILIATION

 
Colossiens : 1 / 20-23 : Nous sommes devenus des ennemis de Dieu depuis Adam, à cause du péché. C’est Dieu qui est venu vers nous dans la personne de son Fils Jésus qui nous a réconciliés lui-même avec Dieu. La réconciliation est un acte par lequel deux personnes fâchées entre elles, font la paix.
Romains : 5 / 10-11 : La réconciliation produit d’abord un changement de cœur, suivi d’un changement d’attitude envers Dieu. Elle nous amène à la glorification du Christ.
2 Corinthiens : 5 / 17-21 :
a) Réconciliés, nous recevons une nouvelle nature.
b) Réconciliés, Dieu nous confie un service capital. Par notre vie changée, par le témoignage de son œuvre en nous, Dieu nous confie le service de la réconciliation envers les perdus.
c) Réconciliés avec Dieu, nous pourrons vivre la réconciliation dans le foyer, dans la famille, avec notre entourage. (1 Corinthiens : 7 / 11)

 


LA  REDEMPTION

1° RACHETES PAR CHRIST

 
La rédemption veut dire simplement le rachat.
Galates : 3 / 13 : Nous sommes rachetés de la malédiction. Pour cela, il a fallu que Christ devienne malédiction pour nous sur la Croix. Voilà pourquoi, il s’est écrié : Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?
Tite : 2 / 11 : Nous sommes rachetés du péché pour être un peuple qui lui appartienne
Apocalypse : 5 / 9 : Pour connaître la vie d’En haut, afin de nous faire découvrir les merveilles du ciel
Hébreux : 9 / 12 : Rien d’autre que le sang de Jésus, l’Agneau de Dieu, pouvait nous racheter pour la vie éternelle.

2° RESULTATS DE LA REDEMPTION

Romains : 8 / 1 : Il n’y a plus aucune condamnation pour le croyant qui marche avec le Christ
2 Corinthiens : 2 / 14 : Nous sommes sa bonne odeur dans ce monde, et il nous fait toujours triompher
Jean : 10 / 27-28 : Parce que les brebis sont à Lui, Il leur donne une sécurité parfaite.
Jean : 8 / 36 : Nous sommes appelés à vivre dans la vraie liberté et nous recevons la délivrance de l’esclavage du péché.
Romains : 8 / 23 : Même notre corps physique participera un jour à la rédemption.

3° L’ADOPTION

 
C’est un acte juridique, légal mais aussi affectif, par lequel une personne devient officiellement fils ou fille, avec toutes les conséquences d’un tel acte.
Galates : 4 / 4-7 : Le but de la rédemption est l’adoption légale et affective, avec sa conséquence : être aussi l’héritier de Celui qui nous a adoptés.
Romains : 8 / 15-17 : Le témoignage du Saint Esprit est notre garantie. Une autre conséquence : il faut souffrir le rejet du monde et l’opprobre de Christ.
Éphésiens : 1 / 5 et 11  Nous n’étions pas héritiers, nous le sommes devenus à cause de l’œuvre de Christ. Nous devons demeurer « en Lui ».
Hébreux : 9 / 15 : Le péché a privé Adam du paradis. Pour retrouver l’héritage perdu, il faut l’œuvre de la rédemption en Christ, nous devons être rachetés et adoptés par Dieu lui-même.



LA  SANCTIFICATION

Sanctifier  =  mettre à part rituellement, moralement et spirituellement pour rendre pur, saint.

1° UN COMMANDEMENT DIVIN

Nous sommes élus pour être saints (Éphésiens : 1 / 4)
C’est la volonté de Dieu clairement exprimée (1 Thessaloniciens : 4 / 3 et 7)

2° C’EST DIEU LUI-MÊME QUI SANCTIFIE

1 Thessaloniciens : 5 / 23-24 : Elle touche tout notre être. Son but, c’est notre rencontre avec le Christ
Actes : 15 / 9 : Dieu purifie les cœurs par la foi

3° C’EST L’ESPRIT SAINT QUI SANCTIFIE

1 Corinthiens : 6 / 11 : La présence de l’Esprit Saint en nous, nous libère du péché
1 Pierre : 1 / 2 : Nous sommes sanctifiés pour devenir obéissants au Seigneur.

4° C’EST LA PAROLE QUI SANCTIFIE

Jean : 17 / 17 : Sa Parole est Esprit et Vie. Elle a une puissance purificatrice.
Jean : 15 / 3 : Sa Parole habitant en nous, dans nos cœurs,  nous purifie.
1 Timothée : 4 / 5 : Tout dans notre vie est sanctifié par la Parole. D’où l’importance capitale d’être fidèle à toute la Parole.

5° C’EST PAR LE SACRIFICE DE CHRIST

 
Hébreux : 10 / 10 : Le sang du Calvaire nous purifie instantanément, une fois pour toutes, de tout péché.
La sanctification touche notre corps, notre âme, notre esprit. Elle est une grande œuvre capitale où toute la divinité se met à l’œuvre : le Père, le Fils, le Saint Esprit et la Parole
.


L’ELECTION
 
L’élection veut dire l’action de choisir. Elle se trouve dans l’Ancien et le Nouveau Testament.
Israël est le peuple choisi par Dieu pour accomplir ses desseins  (Esaïe : 44 / 1 ; Esaïe : 45 / 4)
Les sauvés ont été choisis par Dieu en Jésus-Christ avant la fondation du monde (Éphésiens : 1 / 4) et selon la prescience divine, conformément à son plan rédempteur (1 Pierre : 1 / 1-2)
L’élection se fait selon la prescience de Dieu, en dehors de tout mérite ou désir humain. Elle est l’expression même de la volonté personnelle de Dieu. (Romains : 11 / 5-6 ; Romains : 9 / 11)
C’est un acte de la Grâce de Dieu  (Jean : 15 : 19)  exécuté selon la volonté divine  (Jean : 15 / 16)
Le choix pour le service : les disciples qui deviendront les apôtres  (Luc : 6 / 13), de même pour le choix de Saul de Tarse (Actes : 9 / 15)
Le choix de Dieu est souverain ; il n’est pas basé sur des considérations humaines. Dieu ne peut pas se tromper dans son choix. Quel réconfort et quelle assurance pour l’enfant de Dieu ou le serviteur quand il sait qu’il a été choisi pour le salut ou le service par la volonté de Dieu  (1 Corinthiens : 1 / 26-29)



LA  REPENTANCE

Définition : c’est un changement de pensée, d’attitude, de sentiment
a) A l’égard de Dieu et de Jésus-Christ
b) A l’égard de soi-même
c) A l’égard du péché
La tristesse et la honte précèdent la repentance  (2 Corinthiens : 7 / 8-11)
La prédication de la repentance n’est pas agréable à entendre mais elle est nécessaire pour amener au salut et à la joie

Paraboles :

 
Matthieu : 21 / 28-29 : (les deux fils) la repentance implique des regrets et une décision personnelle de vouloir obéir.
Luc : 15 / 11-24 : (le fils prodigue) la repentance implique des changements d’attitude, des paroles de confession et un retour sincère à Dieu dans l’humilité.
Foi et repentance  (Matthieu : 21 / 32) : La foi précède la repentance, croire en Dieu, dans sa Parole, dans sa grâce. La foi suit la repentance : croire en la vie éternelle.
La grâce et la repentance  Tous les actes de bonté de Dieu, ses bénédictions, ses guérisons, ses réponses à nos prières nous poussent vers l’acte de repentance pour le salut de notre âme (Romains : 2 / 4)
Regrets et remords : ils sont sans aucun effet pour le salut. Judas a eu des remords et il s’est pendu  (Matthieu : 27 / 3)
La repentance de Dieu  il est évident que Dieu n’a pas besoin de repentance, Il est parfait ; mais Il peut ressentir de la peine et du regret d’avoir été obligé de châtier à cause de sa justice (Romains : 11 / 29)



LA  PREDESTINATION

1° La prédestination n’a rien à voir avec le fatalisme

 
Le fatalisme suppose que des évènements sont fixés par Dieu d’une manière irrévocable, l’homme est appelé à les subir. Cette pensée est immorale.
a) Cela supprimerait toute responsabilité de l’homme, cela annulerait la conscience  (Romains : 14 / 12)
b) Ce serait nier la personnalité de l’homme créé à l’image de Dieu (Genèse : 1 / 27)
c) Le fatalisme est une injure à Dieu qui aurait aussi créé le mal (Jacques : 1 / 17)
d) Le fatalisme n’a aucune base, ni dans la raison humaine, ni dans la révélation divine. Il est condamnable car nous serions alors semblables à des robots, notre destinée échapperait à notre volonté et à notre contrôle.
Attention ! Le fatalisme est de retour parmi nous par les moyens de l’astrologie (notre destinée est écrite dans les étoiles) par les prédictions de toutes sortes (lignes de la main …)

2° Définition biblique
 
C’est la destination première de l’homme, celle pour laquelle Dieu l’a créé.
A quoi Dieu a-t-il destiné l’homme ?  (1 Thessaloniciens : 5 / 9)  à la possession du salut en Jésus-Christ et non aux peines éternelles. (Éphésiens : 1 / 5) à être ses enfants par le moyen de l’adoption en Jésus-Christ.
La vérité centrale : le salut pour tous (1Timothée : 2 / 3-4) 
L’Écriture dit clairement que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés. (Romains : 8 / 29-30)

3° L’homme peut manquer la prédestination
 
Pourquoi et comment ? Créé à l’image de Dieu, l’homme est doué d’une volonté et d’une capacité de choisir. L’homme est libre d’accepter ou de refuser le don de Dieu.
Jean : 3 / 16 : Quiconque croit en Lui  autrement dit celui qui décide de croire en Jésus est sauvé.
Marc : 16 / 15 : La bonne nouvelle du salut est pour toute créature, mais il y a celui qui croira …  et il y a celui qui ne croira pas …
Deutéronome : 30 / 19-20 : Dieu laisse le choix à l’homme pour une vie bénie ou une vie maudite, pour la vie éternelle ou la mort éternelle.
Josué : 24 / 15 : C’est à l’homme de choisir le dieu de sa vie.
Jean : 8 / 24 : Le mot si dans  si vous ne croyez pas montre que ce n’est pas une fatalité de mourir dans ses péchés, mais nous montre l’orientation de la prédestination.

4° Le cas de Judas, le traître
 
Dans le cas de Judas il y a une apparente prédestination quand nous lisons (Jean : 17 / 12) mais qui est nuancée par la prophétie de (Zacharie : 11 / 12-13)
Judas aurait pu dire non au marchandage.
Autre question : Jésus aurait-il pu pécher ? Il a été rendu semblable à nous en tout point ; alors, oui Jésus aurait pu pécher, il aurait pu succomber à la tentation … c’est pour cela que le Diable a essayé. Dieu ne fait rien à notre insu, soit pour notre condamnation, soit pour notre salut par grâce.
La prédestination comme le salut est conditionnelle : c’est à nous de bien choisir.

5° Les trois prédestinations
 
JESUS  destiné par Dieu à être l’agneau offert en sacrifice pour les péchés du monde. A Gethsémané, Jésus a clairement exprimé son choix, faire la volonté de Son Père.
L’HOMME destiné à connaître la vérité en Jésus, destiné à être sauvé (1Timothée : 2 / 3-4)
L’ÉGLISE destinée à être selon le dessein de Dieu l’épouse éternelle du Christ  (Apocalypse : 21 / 2)



LA LOI MOSAIQUE

Elle fut donnée en 3 parties
Les dix commandements : ils sont l’expression de la juste volonté de Dieu pour tous les hommes et pour toutes les générations, même pour la nôtre. (Exode : 20)
Les jugements et la vie sociale en Israël : (Exode : 21 à 24) c’est toute la loi morale dans la vie sociale, les diverses sanctions, le règlement des préjudices, les relations entre les maîtres et les esclaves, le sabbat ...
Les ordonnances cérémonielles : (Exode : 25 à 31) elles réglementent la vie religieuse seulement en Israël, elles concernent le tabernacle, les autels, les holocaustes, les sacrificateurs …



LA LOI CHRETIENNE

1° La justice :

 
a) Sous la loi, Dieu réclame la justice de la part des hommes
b) Sous la Grâce, Dieu donne sa justice aux hommes
Exode : 19 / 5 : Si vous m’obéissez et si vous restez fidèles. Sous la loi, Dieu exige l’obéissance pour qu’Israël soit son peuple. (Jean : 1 / 17)  Le choix est entre la loi et Moïse ou la grâce et la vérité apportées par Jésus-Christ.
La loi, elle aussi vient de Dieu, mais elle était une ombre des choses révélées par Jésus-Christ.
Romains : 3 / 21 : Sans l’intervention de la loi, nous pouvons devenir justes mais par Jésus-Christ.
Romains : 10 / 3-10 : Dans la Nouvelle Alliance, on parvient à la justice, non en pratiquant la loi, mais en croyant dans l’œuvre du Christ.

2° L’amour :
 
a) La Loi réclame l’amour  (Deutéronome : 6 / 5 ; Luc : 10 / 27) Tu aimeras ton Dieu ... tu aimeras ton prochain ...
b) La loi de Christ nous donne l’amour.  (Romains : 5 / 5)  Le Saint Esprit est un don, c’est lui qui répand l’amour dans nos cœurs. Dieu nous a aimé. Il nous a montré lui-même ce qu’est l’amour car Il nous a donné le Fils de Son amour.

3° Le pardon :
 
a) Par la Loi, tous sont pécheurs. (Romains : 3 / 19)  En fait, le péché est la désobéissance à la Loi.
b) Par la Grâce, tous peuvent être pardonnés et absous  (2 Corinthiens : 3 / 7-9 ; Galates : 3 / 10 et 13)
La Grâce nous libère de la conséquence du péché qui est la malédiction.
c) Le défaut de l’Ancienne Alliance : elle réclame ce que l’homme de peut pas accomplir par lui-même. (Hébreux : 8 / 7)
Son but était de montrer notre état de péché et de nous amener à Christ. En fait la Loi est bonne et spirituelle (Romains : 7 / 12-14)
La Loi montre à tout homme qu’il est pécheur, qu’il ne peut s’en sortir lui-même et qu’il a besoin d’un Sauveur, de Jésus Christ.

4° Malédiction et bénédiction :

Galates : 3 / 13 ; Galates : 4 / 3-7 : La Loi maudit ... elle conduit au péché qui place sous la malédiction. La Grâce en Jésus nous rachète de cette malédiction, nous délivre de nos péchés, de ses conséquences.

5° Sanctification et justification :

La  loi ne justifie, ni ne sanctifie personne, mais c’est Christ qui le fait par sa mort
Galates : 2 / 16 : La pratique de la Loi n’a jamais justifié une seule personne.
Galates : 3 / 2-11  le don de l’Esprit, les miracles sont reçus sur la base seule de la foi en Christ.

6° Le croyant est mort à la Loi et racheté de la Loi :

 
Romains : 4 / 13-14 : La promesse faite à Abraham n’a rien à voir avec la Loi.
Romains : 7 / 4 : Nous sommes morts à la Loi par le Christ lors de son sacrifice à Golgotha.
Galates : 4 / 4-5 : Nous avons été rachetés parce que nous étions esclaves de la Loi.
1Timothée : 1 / 8-9 : L’application de la loi est réservée pour les perdus pour les inciter à connaître la Grâce. En connaissant la Loi, le pécheur peut être convaincu de péché et se tourner vers la Grâce offerte par le Sauveur. La Loi n’est plus pour le croyant à qui est réservée la Bonne Nouvelle.

7° L’obéissance est inculquée dans le cœur par la Grâce :
 
Hébreux : 10 / 16 : Les lois du Seigneur sont inculquées dans le cœur et les pensées par le Seigneur lui-même.
Galates : 6 / 2 : La loi de Christ, c’est la loi de la compassion du prochain.
Romains : 8 / 2-4 : C’est l’Esprit Saint qui établit Sa loi en nous - toujours en harmonie avec la Parole de Dieu - en remplacement de la Loi mosaïque.
Romains : 13 / 8-10 : L’amour, répandu dans nos cœurs par l’Esprit, nous permettra d’accomplir la Loi. En vivant l’amour selon Dieu, nous ne pouvons pas être en contradiction avec la Loi.

8° La loi nouvelle est la loi de la liberté :
 
a) La loi de l’amour  (1Thessaloniciens : 2 / 7-8 ; 2 Corinthiens : 5 / 14-20), cet amour, c’est l’amour de Christ qui nous a été communiqué lorsque nous nous sommes unis à Lui.
b) La loi de la liberté  (Jacques : 1 / 25) l’amour rend libre et c’est volontairement que nous conformons notre vie à ce que nous demande le Christ.
c) La loi parfaite, c’est la loi de l’amour  (Jacques : 2 / 12-13), la liberté nous conduit à la responsabilité. Dieu jugera nos actes mais s’ils sont accomplis selon la loi de l’amour, la pitié triomphera du jugement.

  Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean : 8 / 31 – 32   





Ancienne Jérusalem

Jérusalem capitale d'Israël

Jérusalem

Mur des lamentations

Jérusalem au nord de la rue Jaffa

Jardin des Roses à Jérusalem

Vieille ville à Jérusalem

Mur du Temple à Jérusalem

 

Le dome du rocher à Jérusalem

Gethsémané

Porte de Damas à Jérusalem

Couché de soleil sur Jérusalem

Chandelier à 7 branches

Colline située à l'est de Jérusalem

Fleur de sauge de Jérusalem

Cerisier de Jérusalem

La porte des Lions à Jérusalem

Pomme de Jérusalem



Coucher de soleil sur Jérusalem



Village Antique de Capharnaüm, au bord du lac de Tibériade 

Paysage de Samarie

Paysage de Samarie