EXHORTATION A LA DECENCE

  

 

Préface

Depuis quelques mois, je voulais aborder ce sujet avec vous. Il faut reconnaître que peux le fond soit par peur de froisser les âmes, ou encore tout simplement parce qu’ils n’en ont aucune envie laissant comme ils disent bien souvent : Le Saint-Esprit agir. Non pas que je ne suis pas d’accord pour que le Saint-Esprit agisse, bien au contraire, mais il me semble pour ma part que nous avons aussi à y mettre du notre en conseillant. Ce que je veux donc faire ici. Mes sœurs ne pensez pas à une condamnation, les frères sont aussi concernés par cette lecture. Que donc chacun se regarde et se considère par rapport au Seigneur.

Avec mon amour fraternel.              

 

Joël

(Vous souhaitez vous exprimez sur cette exhortation, vous pouvez le faire en bas de page ) 

(Vos réactions se trouveront à la suite de cette exhortation !)

 Aimez-vous, les uns les autres !

EXHORTATION A LA DECENCE

"Je veux aussi que les femmes, vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d'or, ni de perles, ni d'habits somptueux, mais qu'elles se parent de bonnes oeuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu."

1 Timothée : 2 / 9-10

Quelques définitions utiles tirées du dictionnaire :

DECENT adj.

1- Une personne est décente lorsqu'elle se vêt, parle et agit de façon à ne choquer personne. Honnête, réservé, convenable, chaste, pudique.

2- Convenable, honnête, bienséant, modeste.

3- Digne, raisonnable, correct.

PUDEUR :

1- Souci de la décence, crainte de blesser les convenances, chasteté, honnêteté, modestie. Ne pas confondre avec "pruderie".

2- Gêne que l'on éprouve à manifester ses sentiments intimes, à solliciter l'attention d'autrui.

DISCRET : du latin discretus, "capable de discerner".

1- Faisant preuve de savoir-vivre par sa retenue notamment en ne cherchant pas à savoir ce qui est tenu caché. Réservé. S'oppose à : curieux, sans-gêne, envahissant.

2- Attirant le moins possible l'attention; n'attirant pas trop le regard. Sobre, mesuré.

SOMPTUEUX : du latin "sumptuosus", coûteux.

Où règne le luxe et l'apparat, et qui, de ce fait, nécessite de grandes dépenses. Fastueux, luxueux, princier, magnifique, splendide.

(D'après le "Dictionnaire du français vivant" Bordas)

 

 

Examinons attentivement le texte de la 1ère Épître de Paul à Timothée.

Combien d'entre nous pouvons dire que nous mettons en pratique ce passage éclairant de la lettre à Timothée ?

Le but de cette pensée est d'amener à la lumière les motifs de notre coeur quant à notre manière de nous vêtir.

Aborder ce sujet, c'est en général provoquer des chuchotements, des fous rires. Rares sont les occasions où l'on aborde de face, avec la personne concernée, la question du manque de pudeur. Je veux que vous soyez avertis : je n'ai pas l'intention de plaisanter. Il s'agit là d'un sujet délicat : mais c'est une raison de plus de l'aborder ouvertement, franchement, plutôt que de faire comme s'il n'y avait pas de problème. Mais trop souvent, quand on aborde la question de face, on refuse de recevoir la correction : on explique que vous êtes simplement en proie à la jalousie, ou encore que vous êtes "vieux jeu".

FAIRE PROFESSION DE PIETE.

Ce que je retiens de ce passage de Timothée, c'est que vous pouvez vous habiller comme cela vous chante, à moins, bien sûr, que vous ne cherchiez à faire profession de piété. Dans ce cas, ce ne sont pas simplement vos pensées et vos paroles, mais c'est aussi votre vêtement qui est soumis à la direction, au contrôle du Saint-Esprit.

Notre corps est précieux, car c'est Dieu qui nous l'a donné. Il est beau : Dieu nous a créés à son image, pour son plaisir (et si nous sommes mariés, pour que nous plaisions également à notre conjoint).

Mais il n'a jamais été dans l'intention de Dieu que nous tirions gloire de notre corps, ou que nous le dénudions. Il veut que notre corps lui soit consacré : "Je vous exhorte à offrir vos corps à Dieu comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu". (Romains : 12 / 1).

La désinvolture avec laquelle tant de chrétiens "modernes" s'habillent afflige certainement le Seigneur. Ils offrent effectivement leur corps en sacrifice vivant...mais à quel Dieu ?

LA PUDEUR.

Beaucoup pourraient croire que la pudeur appartient au passé. Avant de devenir chrétien beaucoup ne possède pas la notion de ce que c'est qu'une tenue décente.

TEMOIGNAGE D'UNE CHRETIENNE AUJOURD'HUI : (1ère partie)

Avant de devenir chrétienne, je n'avais aucune notion de ce qu'était une tenue décente. Cela devait faire cinq ans que j'avais oublié ce qu'était un soutien-gorge. Et le jour où je remis ma vie à Jésus, je compris qu'il me fallait mourir à ma manière de me vêtir, et permettre à Dieu de me donner d'autres préférences, afin que je puisse lui plaire. Quand je repense à cette époque, j'ai peine à croire que j'osais sortir de chez moi vêtue (ou dévêtue) de la sorte, sans même rougir (Jérémie : 6 / 15)

NE VOUS CONFORMEZ PAS AU MONDE PRESENT.

La Bible nous dit, on ne peut plus clairement, de ne pas nous conformer au monde présent, mais d'être transformés par le renouvellement de l'intelligence (Romains : 12 / 2). Nous devons nous laisser changer, transformer. C'est pourquoi je n'en reviens pas de voir des jeunes filles, et même des femmes mûres, à l'Église ou dans des rassemblements de plein air, qui lèvent les mains pour louer Dieu, avec des décolletés profonds, des jupes fendues jusqu'à mi-cuisse. Il semble que cela ne leur fasse absolument rien de porter des chemisiers transparents, des shorts réduits à leur plus simple expression, des tee-shirts ou des pantalons collants, moulants, au point que l'on voit les formes. Beaucoup portent un maillot de bain fort léger, ou même un bikini et se disent : "Il n'y a pas de mal à cela, puisque c'est pour aller nager".

En réalité, il me semble parfois que beaucoup cherchent un prétexte acceptable "chrétien" pour se dénuder complètement !

SI QUELQU'UN EST UNE OCCASION DE CHUTE POUR L'UN DE CES PETITS...

De telles femmes sont perdues dans leur propre petit univers égoïste et elles oublient l'effet qu'elles ont sur les autres. Cela leur est égal d'être une occasion de chute pour quelqu'un. Beaucoup donnent l'impression de croire qu'elles ne font rien de mal, et paraissent aimer réellement le Seigneur, se passionner pour les choses de Dieu. Mais pendant ce temps, leur corps émet un tout autre message.

TEMOIGNAGE D'UNE CHRETIENNE AUJOURD'HUI : (2ème partie)

Je le sais, parce que comme je l'ai dit, j'ai moi-même fait ces choses; c'était en partie par ignorance, mais surtout par rébellion. Je me disais : "Est-ce de ma faute si ces gars n'arrêtent pas de me regarder, s'ils oublient de regarder au Seigneur ? Ils devraient être plus spirituels. Mes vêtements me plaisent ! Pourquoi me faudrait-il m'habiller autrement, simplement parce que les autres sont faibles ?".

Mais le Seigneur dit : "C'est bien toi qui as tort. Tu es une occasion de chute pour ton frère. Regarde comment tu t'habilles...Tu devrais avoir honte"

La pudeur ? Oui, c'était pour moi un mot nouveau qui ne faisait pas partie de mon vocabulaire.

LA REINE DE BEAUTE.

Le vêtement qui plaît au monde, c'est un vêtement qui révèle le corps, et qui révèle, surtout, un coeur mondain. Il révèle aussi bien des domaines qui n'ont pas été remis à Dieu. Le vêtement mondain n'est pas seulement indiscret ou impudique, il est souvent voyant, surfait. Il comporte une sorte d'exagération. Si votre parfum parvient à l'Église cinq minutes avant vous, qui cherchez-vous à tromper ? Vous êtes-vous parfumée pour Jésus ? Si vous attirez l'attention sur vous-même, vous la retirez à Dieu. Vous lui dérobez sa gloire. Comme l'a dit un évangéliste célèbre : "Soyez donc honnête. Vous donneriez-vous tout ce mal pour votre toilette si tout le monde était aveugle ?

Voici quelques questions très simples. Vous considère-t-on comme quelqu'un qui "donne" le ton ? Passez-vous beaucoup de temps, dépensez-vous beaucoup d'argent à acheter des toilettes ? Etes-vous parmi les premières à vous habiller à la dernière mode ? Pensez-vous tout le temps à ce que vous allez mettre ? Votre dernière toilette fait-elle tourner les têtes ? Cela vous fait-il plaisir qu'on se retourne pour vous regarder ? Si c'est le cas, vous recherchez l'attention des hommes, et non celle de Dieu.

JOLIE...MAIS PAS TROP MAQUILLEE.

Trop de chrétiennes abusent du maquillage. Elles viennent aux réunions toutes fardées, avec l'air de dire : "Je suis disponible..." On se voit, presque, dans leur "brillant à lèvres" !

Une telle troupe donne l'impression d'être en route pour la boîte de nuit et non de venir dans la douceur et l'humilité pour rencontrer son Seigneur. Leur visage est préparé, mais pas leur coeur ! Et si au cours de la réunion le Seigneur fait couler des larmes de joie ou de repentance, elles sont obligées de se retenir, car quelle catastrophe si leur mascara se mettait à dégouliner ! Parfois, elles s'essuient poliment le coin de l'oeil avec un kleenex, mais si elles se laissaient vraiment briser comme le Seigneur les y appelle, elles auraient "une mine épouvantable". Comment peut-on accueillir la main du Seigneur lorsq'on se préoccupe, à ce point, des apparences ? La réponse est simple : Il n'y a pas moyen.

DES BREBIS DEGUISEES EN LOUPS.

Un mot, simplement, à l'endroit des garçons. Si vous aimez vous pavaner en pantalon collant, la chemise ouverte presque jusqu'au nombril, en laissant derrière vous un sillage de lotion d'après rasage, je suis sûre que vous faîtes tourner bien des têtes pour votre propre compte. Les filles aussi sont sujettes aux chutes, je l'ai bien souvent vu. Vous n'êtes pas à l'abri du péché de vanité qui consiste à vouloir être remarqué. Alors la même règle vaut pour vous. Vous devez remettre tout ce domaine à Jésus, et vous assurer que vous n'êtes pas une occasion de chute pour personne.

C'EST LA GUERRE.

La Bible dit que l'Esprit est l'ennemi de la chair et que la chair fait la guerre à l'Esprit. Il s'agit d'un conflit incessant (Galates : 5 / 17). A-t-on jamais vu deux armées ennemis portant le même uniforme ? Il nous faut sortir du monde, nous séparer.

Trop souvent, nous faisons trop d'efforts pour prouver à nos amis incroyants qu'être chrétien, cela ne signifie pas qu'il faille être conformiste. Certains craignent tant d'offenser leurs vieux amis, qu'ils donnent l'impression de dire : "Ne t'en fais pas, je suis bien le même...Je n'ai pas changé à ce point ! Et dans bien des cas, c'est malheureusement vrai.

Je crois que beaucoup de chrétiens, s'ils se voyaient tels qu'ils sont, rentreraient aussitôt chez eux pour se changer. Il est temps de quitter le vêtement de l'ennemi pour se revêtir de la justice de Dieu (Esaïe : 61 / 10).

COMME UNE PROSTITUEE.

Dieu n'a rien contre la beauté. Comment serait-ce possible ? Il en est l'inventeur. Mais la beauté corrompue devient prostitution. En Ezéchiel 16 / 14-15, Dieu dit : "Et ta renommée se répandit parmi les nations, à cause de ta beauté, car elle était parfaite, grâce à l'éclat dont je t'avais ornée. Mais tu t'es confiée dans ta beauté et tu t'es prostituée, à la faveur de ta renommée, tu as prodigué tes prostitutions à chaque passant, tu es devenue sa chose". Ici, Dieu interpelle Jérusalem au sujet de ses abominations. Il la compare à une prostituée, car chacun sait comme une prostituée de conduit. Combien vous êtes nombreuses à vous comporter en prostituées, en vous livrant à une parade, en lançant des regards séducteurs, en vous confiant dans votre physique pour obtenir l'affection et l'acceptation, au lieu de vous confier en Dieu !

DU PARFUM, DE LA POUDRE, ET DE LA PRIERE : UNE INTERPELLATION.

Le monde nous dit qu'il faut être belles, sensuelles et aguichantes pour être aimées. Chaque jour, nous subissons l'agression des affiches, de la télévision, des livres, des films, des revues qui proclament un autre évangile. Bien sûr, tout le monde veut être aimé...mais comment, et par qui ? Tout cela doit changer lorsque nous rencontrons Jésus. La Parole nous dit de "racheter le temps, car les jours sont mauvais" (Ephésiens : 5 / 16). Le Seigneur dit que le temps est précieux, mais nombreuses sont celles qui, le matin, passent plus de temps à se coiffer et à se maquiller qu'à se préparer aux combats spirituels de la journée en cherchant le Seigneur dans la prière et dans sa Parole.

Permettez-moi de vous interpeller. Evaluez le temps que vous passez, chaque jour, à vous "faire belle", à votre toilette. Ensuite, accordez un temps au moins égal à celui-là au Seigneur, pour le prier et lire sa Parole, tous les jours. Ce n'est pas trop vous demander, n'est-ce pas ? Nous savons tous qu'il est digne de recevoir bien davantage; mais que ce soit là une base de départ à laquelle vous permettrez de se développer. (Cette interpellation vaut aussi pour les hommes !)

DANS QUEL ETAT EST VOTRE COEUR ?

Je tiens à préciser, au passage, que les jolis vêtements, ou un petit brin de maquillage ne sont pas chose mauvaise. Non, je ne pense pas qu'il nous faille tous nous vêtir de sacs de jute ou nous couvrir le visage de cendre. Mais la Bible nous enseigne clairement les principes de l'humilité et de la modération. Dieu n'est pas offensé si nous "présentons bien", mais c'est à l'homme intérieur, au coeur, qu'il regarde.

Je ne crois pas possible de dire : "Eh bien, peut-être que j'ai l'air d'appartenir au monde, mais Jésus connaît mon coeur". Oui, Dieu voit notre coeur, mais je crois qu'en général l'aspect extérieur reflète l'état intérieur. Souvenez-vous, Jésus a dit des Pharisiens qu'ils étaient "des sépulcres blanchis qui paraîssent beaux au-dehors, et qui au-dedans sont pleins d'ossements de morts, et de toute espèce d'impureté" (Matthieu : 23 / 27). Il est possible de passer tellement de temps à embellir l'homme extérieur qu'au-dedans l'esprit se dessèche, puis meurt.

LE MARIAGE N'EST PAS UNE RAISON.

Bien des maris, bien des femmes encouragent leur conjoint à cultiver le "sex-appeal". Parfois, même, ils l'exigent ! L'idée, c'est que puisqu'ils sont mariés, il n'y a aucun mal à "stimuler" l'autre par leur aspect extérieur, ou leur vêtement. A mon avis, il n'y a aucun mal à s'habiller de façon à plaire à votre conjoint; il est important, même de le faire. Mais que cela ne soit pas au dépens d'autrui. Ne franchissons pas les bornes que nous donne le Saint-Esprit quand nous donnons la première place à Jésus et cherchons à Lui plaire en toutes choses.

 

TEMOIGNAGE D'UNE CHRETIENNE AUJOURD'HUI : (3ème partie)

Une femme de notre assemblée, montra un jour à son mari une de ces petites robes d'été qui ne couvre pas "grand chose, et lui dit : " Il me faut me défaire de ça". Il répondit : "Mais c'est une des robes que je préfère !". Elle dit :"Oui, mais pourquoi te plaît-elle ? Au bout d'un moment, il sourit, et tomba d'accord. La question était réglée, il fallait s'en défaire !

"L'Éternel dit : Parce que les filles de Sion sont orgueilleuses, et qu'elles marchent le cou tendu et les regards effrontés, parce qu'elles vont à petits pas et qu'elles font résonner les anneaux de leurs pieds, le Seigneur rendra chauve le crâne des filles de Sion, l'Éternel découvrira leur nudité.

En ce jour, le Seigneur ôtera toute parure : les anneaux, les filets et les croissants; les pendants d'oreilles, les bracelets et les voiles; les diadèmes, les chaînettes des pieds et les ceintures, les boîtes de senteur et les amulettes; les bagues et les anneaux du nez; les vêtements précieux et les larges tuniques, les manteaux et les réticules, les miroirs et les étoffes transparentes, les turbans et les mantilles.

Au lieu du parfum, il y aura de l'infection. Au lieu de la ceinture, une corde. Au lieu d'une coiffure arrangée, une tonsure. Au lieu d'un manteau de luxe, un sac enroulé. Une marque flètrissante au lieu de beauté.

Tes hommes tomberont par l'épée, et tes héros à la guerre.

Les portes de Sion gémiront et seront dans le deuil; Dépouillée, elle s'assiéra par terre" (Esaïe : 3 / 16-26).

LA VANITE REMONTE A L'AGE TENDRE.

Quand vous aviez trois ans, combien de fois vos parents ont-ils répété que vous étiez mignonne ? Peut-être n'étiez-vous pas la plus mignonne des fillettes de trois ans, mais vous passiez le temps à chercher quelqu'un qui le disait quand même. Eh bien, il y a encore un enfant en chacun de nous; souvent, nous sommes tentés d'attirer l'attention par notre aspect, notre comportement. Dieu veut que nous devenions adultes. Le seul moyen d'attirer l'attention de Dieu, c'est de faire ce qui lui plaît. Parents, ne conditionnez pas vos enfants en vue de toute une vie de vanité, d'égoïsme. Ne félicitez pas une enfant parce qu'elle est "mignonne". Si vous trouvez que vos enfants sont beaux, alors louez le Seigneur de vous avoir donné des enfants qui sont une joie pour vos yeux. Mais ne permettez pas à l'enfant de penser que son physique équivaut à un mérité quelconque, ou que d'être "mignon", c'est la même chose que d'être bon.

Montrez-leur votre approbation lorsqu'ils se conduisent de façon droite et bonne. Félicitez-les, encouragez-les lorsqu'ils se montreux pieux et obéissants. Enseignez-leur les choses qui leur vaudront non seulement votre approbation, mais celle du Seigneur - c'est autrement important ! Il aurait été bon pour chacun d'entre nous d'apprendre cette leçon dès notre jeunesse.

LA BEAUTE VERITABLE.

La beauté véritable est en Jésus, et en lui seul. Permettre à son amour de nous inonder, de déborder sur les autres, voilà la beauté qui plaît à Dieu, la beauté qui communique la réalité de sa vie. Paul dit que notre parure doit consister en bonnes oeuvres, car nous sommes les servantes du Seigneur, des vases qui permettent aux autres de ressentir sa présence dans leur vie. Comment accepterions-nous de remplacer cette réalité par une contrefaçon qui vient du monde ?

La beauté véritable rayonne sur le visage d'un véritable homme de Dieu, d'une vraie femme de Dieu. Vous ne vous arrêtrez guère à leur aspect physique tant vous serez occupé à regarder Jésus qui vit en eux. Est-ce que notre but ne devrait pas être celui-là ?

Pour que Jésus nous habite pleinement, ne faisons jamais, ne disons jamais quelque choses qui salirait son Nom. Nous qui sommes son Épouse, offrons-lui notre vie afin de le servir dans les parvis intérieurs, les parvis de sa sainteté.

Que nous soyons entièrement divorcées d'avec le monde ! Oui, il nous faut être dans le monde, mais seulement pour y être les témoins vivants de la puissance et de la gloire de Dieu.

Trop de chrétiens essaient de se conformer au monde, et je ne sais vraiment pas pourquoi, car il va être détruit. (2 Pierre : 3 / 10)

Je vous prie de prendre ces choses à coeur, de les porter dans la prière, puis de changer les aspects de votre vie qui affligent le Seigneur.

"Rendez gloire au nom de l'Éternel ! Apportez des offrandes, entrez dans sa présence, prosternez-vous devant lui, dans la beauté de la sainteté". (1 Chroniques : 16 / 29)

Que la bénédiction de Dieu soit sur vous, lorsque vous l'interrogerez sur ce qu'il a à vous dire, personnellement, au travers de ces lignes.




  Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean : 8 / 31 – 32   





Ancienne Jérusalem

Jérusalem capitale d'Israël

Jérusalem

Mur des lamentations

Jérusalem au nord de la rue Jaffa

Jardin des Roses à Jérusalem

Vieille ville à Jérusalem

Mur du Temple à Jérusalem

 

Le dome du rocher à Jérusalem

Gethsémané

Porte de Damas à Jérusalem

Couché de soleil sur Jérusalem

Chandelier à 7 branches

Colline située à l'est de Jérusalem

Fleur de sauge de Jérusalem

Cerisier de Jérusalem

La porte des Lions à Jérusalem

Pomme de Jérusalem



Coucher de soleil sur Jérusalem



Village Antique de Capharnaüm, au bord du lac de Tibériade 

Paysage de Samarie

Paysage de Samarie