Le Retour de Jésus-Christ
Par Mr le Pasteur Daniel Hébert

LE RETOUR DE JESUS-CHRIST

CE QUI NOUS ATTEND

(Jean : 14 / 1-4 ; Luc : 21 / 20-38)

1. INTRODUCTION

 
Les événements actuels nous montrent la réalité à l'échelle mondiale de la justesse des paroles du Seigneur. 

Il faut se garder de faire figure de groupe « apocalyptique », mais il est important de savoir que le Seigneur a promis de revenir. 

Cependant, la perte de vue de cet enseignement caractérise toujours des temps de déclin spirituel pour l'Église

2. GENERALITES SUR LE RETOUR DE JESUS-CHRIST

Livres à lire : « Le retour de Jésus-Christ » (René Pache ; Clément Le Cossec)

2.1. Le fait de sa venue

La seconde venue est mentionnée plus de 300 fois dans le Nouveau Testament.

Paul y fait allusion au moins cinquante fois.  

On soutient que la seconde venue est mentionnée huit fois plus souvent que la première. 

Des livres entiers (1 et 2 Thessaloniciens) et des chapitres (Matthieu : 24, Marc : 13, Luc : 21) y sont consacrés.

C'est sans doute l'une des doctrines les plus importantes du Nouveau Testament. 

 
Quelques versets : Jean : 14 / 3 ; Hébreux : 9 / 28 ; Philippiens : 3 / 20-21 ; 1 Thessaloniciens : 4 / 16-17 ; Actes : 3 / 19-21. 

Certaines interprétations cherchent à éviter la version de la venue littérale et personnelle de Christ.  

Quelques-uns enseignent que la mort est la seconde venue de Christ. 

 
Mais la seconde venue est présentée comme le contraire de la mort, car les morts en Christ ressusciteront quand Christ reviendra. 

A la mort, nous allons vers Lui, mais à la seconde venue, c'est Lui qui vient pour nous. 
 
Certains versets (Matthieu : 16 / 28 ; Philippiens : 3 / 20) perdent tout leur sens si nous substituons le mot « mort » à « seconde venue »

Certains prétendent que la seconde venue a été la descente de l'Esprit le Jour de la Pentecôte.  

D'autres enseignent que Christ était venu à la destruction de Jérusalem en l'an 70 après Jésus-Christ.

 
Mais dans chaque cas, la résurrection des morts et l'enlèvement des vivants n'ont pas eu lieu, ni d'autres événements qui doivent accompagner la seconde venue

2.2. Le mode de sa venue

- Elle sera personnelle (Jean : 14 / 3 ; Actes : 1 / 10-11 ; 1 Thessaloniciens : 4 / 16 ; Apocalypse : 1 / 7 ; Apocalypse : 22 / 7) 

- Elle sera littérale (Actes : 1 / 10 ; 1 Thessaloniciens : 4 / 16-17 ; Apocalypse : 1 / 7 ; Zacharie : 14 / 4) 

- Elle sera visible (Hébreux : 9 / 28 ; Philippiens : 3 / 20 ; Zacharie : 12 / 10) 

- Elle sera glorieuse (Matthieu : 16 / 27 ; 2 Thessaloniciens : 1 / 7-9 ; Colossiens : 3 / 4 ; Matthieu : 25 / 31) 

 
Il est évident d'après l'examen et la comparaison de certains passages comme par exemple (1 Thessaloniciens : 4 / 16-17 ; Matthieu : 25 / 31-32 ; 2 Thessaloniciens : 2 / 7-8 ; Zacharie : 14 / 4-5), que le retour de Jésus-Christ a plusieurs phases ou étapes. 

a) première phase : Dans les airs, où son peuple de croyants, l'Église, sera enlevé pour le rencontrer.

Ce que l'on nomme « La Parousie », l'avènement (2 Thessaloniciens : 2 / 8) (du grec se présenter, ou présence, arrivée).

Les croyants seront jugés pour que soit déterminée la récompense de leurs services (Matthieu : 25 / 14-30) 
 
b) la deuxième phase : sur la terre, où ses saints reviendront avec Lui, ce sera la manifestation apparente, visible de Christ venant des cieux, dans le but d'installer sur la terre le royaume messianique (Apocalypse : 20 / 6) 

Récapitulation : - dans les airs, Christ vient pour les siens.  - sur la terre, Il vient avec eux (Zacharie : 14 / 4-5) 

Entre ces deux phases, s'écoulera un certain temps où l'on situe la « période de la grande tribulation » qui s'abattra sur la terre et sur ses habitants.

Toutefois, il n'y a pas deux venues mais une seule en deux actes.
 
En ayant soin de toujours faire cette distinction entre ces deux périodes, on pourra résoudre bien des contradictions apparentes entre différents passages bibliques sur ce sujet. 

La 1ère résurrection est à la fois celle des morts en Christ lors de l'enlèvement de l'Église et celle des martyrs de la grande tribulation (1 Thessaloniciens : 4 / 16 ; Apocalypse : 20 / 6)  

2.3. Le temps de sa venue
 
Bien des essais ont été tentés pour calculer l'époque de la venue de Christ, mais sans que le Seigneur se présente au rendez-vous, et pour cause, nul ne sait ni le jour ni l'heure (Matthieu : 25 / 13)

A ses disciples qui lui posaient la question (Actes : 1 / 7)
 
Jésus répondra : « Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité »

Ce qu'Il désire, c'est que nous soyons toujours prêts pour ce retour (Matthieu : 24 / 44) 

Que nous est-il dit en ce qui concerne ce temps ?

 
a) qu'il aura lieu à l'heure où nous ne penserons pas (Matthieu : 24 / 44), même le serviteur prudent et fidèle sera pris à l'improviste, mais il sera trouvé faisant son devoir (Matthieu : 24 / 45-46)

b) le monde sera absorbé par ses occupations habituelles (Luc : 17 / 26-30) 

c) Le « Jour du Seigneur » ne viendra pas avant que l'homme du péché (1 Thessaloniciens : 2 -3) se soit révélé (par Jour du Seigneur, il faut entendre, sa venue sur la terre, voir : 2 à b, 2ème phase)

d) les derniers jours et les temps qui précéderont toute la venue du Fils de l'homme, seront des temps d’apostasie, des temps difficiles où la vraie foi sera rare (1 Timothée : 4 / 1 ; 2 Timothée : 3 / 1-5 ; Luc : 18 / 8) 

e) Nous sommes constamment exhortés à être vigilants, prêts pour le retour de notre Seigneur.

Ce sera donc, pour autant que nous le sachions, un événement qui peut survenir à tout instant (Marc : 13 / 34-36 ; Luc : 12 / 35-36 ; Matthieu : 25 / 13 ; Matthieu : 24 / 42 - 44)

3. DES SIGNES EN RELATION AVEC L’ACTUALITE
 
Quelques repères forts qui interpellent, outre le fait qu’il faut garder les yeux fixés sur Israël, lieu repère qui indique l’heure qu’il est à l’horloge de Dieu car bien des événements se ramènent à ce lieu sensible par tous.
 
3.1. Une grave préoccupation

« Quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc : 18 / 8) 

Il est important de demeurer dans une attitude de confiance ferme à l'égard du Seigneur. 

La disparition de cette confiance en amène certains à rétrograder. 

 
Elle est surtout à manifester quand les épreuves sont là et que nous ne comprenons pas toujours le sens du chemin par lequel Dieu nous fait passer. 

La foi est aussi un ensemble de vérités doctrinales et éthiques qui concernent la vie spirituelle réelle. 

3.2. Un avertissement solennel

« En raison des progrès de l'iniquité, l'amour du plus grand nombre se refroidira » (Matthieu : 24 / 12) 

Notre époque est marquée par cet accroissement du péché.

 
Les progrès qu'il fait de jour en jour pourraient amener les enfants de Dieu à être eux-mêmes séduits. 

De plus, « de faux christs et de faux prophètes feront des prodiges et des miracles au point de séduire, s'il était possible, même les élus » (Matthieu : 24 / 24) 

3.3. L’angoisse généralisée
(Luc : 21 / 25-38)

 
Dans le débat qui consiste à essayer de savoir si l'Église traversera ou non la grande tribulation, il semble que ce texte annonce qu'elle y sera soustraite, même si, il faut bien l'admettre, elle est appelée à passer au travers de temps difficiles.

Il sera alors sans frein pour déployer toute sa puissance jusqu'à ce que le Seigneur y mette un terme par sa venue sur la terre (2 Thessaloniciens : 2 / 1-12 ; Zacharie : 14 / 4)

Ce sera quand l'Église aura été enlevée que ce qui retient la manifestation de l'antichrist aura disparu. 

Il ne faut donc pas céder à la crainte comme le feraient ceux qui n'ont pas d'espérance. 

 
« Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche » (Luc : 21 / 28) 

- L'angoisse économique. 
 
« Quand les hommes diront paix et sûreté, alors une ruine soudaine les surprendra ... » (1 Thessaloniciens : 5 / 3) 

Les chrétiens sont les premiers à désirer la paix et la sûreté.  

Seulement, il y a paix et paix. Il y a la paix de Dieu et la paix illusoire (Jean : 14 / 27)

C'est de cette dernière que Paul parle. 

La ruine peut avoir un sens figuré : ruine familiale, morale, spirituelle.  

 
Mais il semble vraisemblable qu'il s'agisse là d'une ruine économique qui fondra brutalement sur les hommes. 

Un avant-goût de ce que cela pourra être nous a été donné en 1929 avec sa crise restée célèbre. 

Plus près de nous, il y a eu les cracks boursiers de 1987 et de 1989, puis des faillites boursières en 1997 nombreuses au Japon. 

Actuellement, les faillites en cours relancent cette perspective d’une ruine générale. 
 
Cette ruine manifestera l'impossibilité pour le monde de prospérer sans Dieu, avec ou sans monnaie unique. 

La mondialisation, annoncée par la Bible (Apocalypse : 13 ; 2 Thessaloniciens : 2 / 3-4) est une réaction qui se veut louable et incontournable pour éviter la faillite et la pénurie générales. 

Il faut se garder d'être opposés par principe aux efforts que fait l'humanité pour tenter de se soulager de ses maux.  

Mais il ne faut pas rêver.  
 
L'homme étant mauvais et orgueilleux, il détourne toujours dans le sens du mal ce qui pourrait être bon (voir les scandales dans les oeuvres caritatives). 

Nous assisterons à la réédition de la mentalité qui avait inspiré naguère les constructeurs de la tour de Babel (Genèse : 11) 

L'antichrist qui est annoncé se voit le chemin tout tracé par le moyen de ce qui se dessine actuellement.  

« Internet » n'est pas une chose mauvaise en soi, comme tout progrès technique.

 Mais, là encore, cette découverte mise au service du péché et de la dictature intellectuelle ou morale, disons plutôt immorale et intolérante, nous permet de comprendre des textes comme ceux mentionnés dans Apocalypse : 13 / 7-8, 14-17 ; Apocalypse : 19 / 20. 

- L'angoisse sociale. 
 
Le paragraphe assez virulent écrit par Jacques contre l'exploitation sociale est d'actualité (Jacques : 5 / 1-6)
Il est relié au retour du Seigneur (Jacques : 5 / 7)
 
Il ne consiste pas en une prise de position partisane politique ou syndicale.  

C'est un plaidoyer pour la justice de la part d'un serviteur dont le Dieu a dit que l'ouvrier mérite son salaire (Luc : 10 / 7)

Il n'excuse pas non plus les débordements et les vandalismes qui n'ont rien à voir avec la justice, mais tout à voir avec le péché et la violence latente au fond du coeur de beaucoup.

  Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean : 8 / 31 – 32   





Ancienne Jérusalem

Jérusalem capitale d'Israël

Jérusalem

Mur des lamentations

Jérusalem au nord de la rue Jaffa

Jardin des Roses à Jérusalem

Vieille ville à Jérusalem

Mur du Temple à Jérusalem

 

Le dome du rocher à Jérusalem

Gethsémané

Porte de Damas à Jérusalem

Couché de soleil sur Jérusalem

Chandelier à 7 branches

Colline située à l'est de Jérusalem

Fleur de sauge de Jérusalem

Cerisier de Jérusalem

La porte des Lions à Jérusalem

Pomme de Jérusalem



Coucher de soleil sur Jérusalem



Village Antique de Capharnaüm, au bord du lac de Tibériade 

Paysage de Samarie

Paysage de Samarie