Chargement... Merci de patienter quelques secondes...

Le sang de Jésus-Christ

 

"SACHANT QUE CE N'EST PAS PAR DES CHOSES PERISSABLES, PAR DE L'ARGENT OU DE L'OR, QUE VOUS AVEZ ETE RACHETES DE LA VAINE MANIERE DE VIVRE QUE VOUS AVEZ HERITEE DE VOS PERES, MAIS PAR LE SANG PRECIEUX DE CHRIST, COMME D'UN AGNEAU SANS DEFAUT ET SANS TACHE"

( 1 PIERRE : 1 / 18 - 19) 

Chaque chrétien né de nouveau a effectivement été racheté à un prix très cher, à savoir par le "précieux sang de Christ". Ni l'or ni l'argent, même pas toutes les richesses de l'univers, ne suffiraient pour nous délivrer de l'esclavage de Satan, de l'emprise du péché originel et des péchés commis, et pour nous mettre en communion avec le Père céleste. Le prix élevé du précieux sang de Christ était absolument nécessaire pour expier nos fautes ! Nous pouvons y voir deux choses :

LA GRAVITE DU PECHE

La dette du péché ne peut être payée que par "le sang précieux de Christ", pour qu'il y ait ensuite la justification du pécheur. La sainteté de Dieu est ainsi mise crûment devant nos yeux : Lui, le Dieu saint et tout-puissant, ne peut avoir aucune communion avec le pécheur. La sainteté et la pureté de Dieu d'une part, le péché et l'impureté de l'homme d'autre part s'excluent réciproquement comme le feu et l'eau.

L'AMOUR INFINIMENT GRAND DE DIEU

Quand nous pensons à ce que le Dieu trinitaire était disposé à sacrifier pour pouvoir nous justifier et nous sauver en vue de notre réconciliation, nous en restons muets de stupéfaction. Ce Dieu saint, éternel et tout puissant qui a créé le ciel et la terre, qui a en main la vie et la mort, sans qui rien de ce qui est vivant ne peut exister, qui commande des myriades d'anges et qui pourrait remplir l'univers entier d'or et d'argent - ce Dieu immortel est devenu homme en Jésus-Christ afin de verser Son sang et de mourir sur la croix de Golgotha dans d'indicibles souffrances pour Son corps, Son âme et Son Esprit. C'est pourquoi ce sacrifice unique du Fils de Dieu est d'une valeur éternelle et d'une totale efficacité. Dieu n'aurait pas pu payer un prix plus élevé. Cela nous montre quelle importance nous avons à Ses yeux. Son amour envers nous s'est manifesté dans le sacrifice de son Fils unique dont le sang a coulé sur la croix. Cet amour insondable de l'Éternel, la Bible le décrit ainsi :

"Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous" (Romains : 5 / 8)

Nous considérerons maintenant quelques éléments qui mettent en lumière la signification du sang de Jésus :

LE PARDON PAR LE SANG

L'auteur de l'Épître aux Hébreux, sous l'inspiration de l'Esprit Saint, nous dit ceci :

"...presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon." (Hébreux : 9 / 22)

Déjà le premier sacrifice fait immédiatement après la chute dans le péché montre clairement que sans effusion de sang il n'y a pas de pardon. Un principe qui garde sa pleine valeur jusqu'à Golgotha - le parfait sacrifice de Jésus, l'Agneau de Dieu - et au-delà. Sans le précieux sang de Jésus-Christ, il n'y a pas de pardon !

LA REDEMPTION PAR LE SANG

L'apôtre Paul écrit :

"En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce." (Éphésiens : 1 / 7)

La rédemption est naturellement liée au pardon. Ici aussi, ce principe est d'application : sans le précieux sang de Jésus, il n'y a pas de pardon !

LA PURIFICATION PAR LE SANG

Dans la première Épître de Jean, il est dit ceci aux croyants :

"...mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché." (1 Jean : 1 / 7)

Celui qui est lavé de sa culpabilité, qui est sauvé, racheté par le sang de Jésus peut se présenter purifié devant Dieu. Ce n'est qu'ainsi que la communion avec le Dieu de sainteté est possible !

Fondamentalement, le Dieu saint ne peut avoir de communion avec l'homme souillé par le péché. Une communion n'est possible qu'avec quelqu'un de sanctifié. Cela implique donc la purification des péchés, laquelle ne peut se faire que par le précieux sang de Jésus. Là où cette purification n'a pas eu lieu, il ne peut y avoir ni accès direct à Dieu ni communion avec lui. Ce principe est déjà énoncé dans l'ancienne Alliance avec les lavages d'eau et le rituel des purifications, auxquels les sacrificateurs devaient se soumettre.

LA JUSTIFICATION PAR LE SANG

En Romains, il est dit aux chrétiens nés de nouveau :

"A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère." (Romains : 5 / 9)

Nous ne pouvons et ne pourrons jamais nous justifier personnellement devant le Dieu saint et juste. Toute personne majeure est responsable pour elle-même et ne peut présenter d'excuses valables pour aucun de ses péchés. Seul le précieux sang de Jésus peut nous justifier devant le Dieu saint. Il en fut déjà ainsi lors de la sortie d'Égypte du peuple d'Israël : les enfants d'Israël n'étaient justifiés que par le sang d'un agneau sacrifié dans chaque famille :

"...je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous..." (Exode : 12 / 13)

Dieu n'était intéressé que par le sang, qui devait être bien présent. Là où c'était le cas, le jugement passait outre. Si le sang de l'agneau sacrifié n'avait pas été visible sur une maison, il n'y aurait eu aucune justification et dès lors pas de salut pour les habitants de cette maison, aucun moyen d'échapper au juste jugement de Dieu. Que ceux qui se trouvaient dans cette maison fussent des gens religieux ou pas, aimables et bien ou au contraire tyranniques et méchants, cela ne jouait pas le moindre rôle. Non, le seul et unique critère était : le sang de l'agneau était-il visible ou pas sur les poteaux et le linteau de la porte ?

LA PAIX PAR LE SANG

Nous lisons dans l'Épître aux Colossiens :

"Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; il a voulu par lui (Jésus-Christ) réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix." (Colossiens : 1 / 19 - 20)

Quand deux personnes se réconcilient, elles font la paix entre elles. La justification, la purification, la rédemption et le pardon par le sang de Jésus mènent à la paix avec Dieu. Sans le précieux sang de Christ, il n'y a pas de paix entre Dieu et l'homme : pas de paix dans le coeur, pas de paix sur la terre et pas de paix non plus avec le ciel.

LA SANCTIFICATION PAR LE SANG

Au sujet des animaux sacrifiés dans l'ancienne Alliance et dont le sang devait être porté par le souverain sacrificateur dans le sanctuaire pour les péchés et dont le corps était brûlé hors du camp, il est dit :

"C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte." (Hébreux : 13 / 12)

Par le précieux sang de Jésus-Christ, les chrétiens nés de nouveau sont sanctifiés, mis à part pour Dieu et dès lors placés dans une position exceptionnelle. La véritable sanctification n'est possible que par la purification des péchés, laquelle ne peut se faire que par le seul sang de Jésus-Christ. Celui qui, de cette manière, a obtenu la purification de ses fautes, n'est plus un enfant des ténèbres, c'est-à-dire de Satan, mais il est un enfant de lumière, c'est-à-dire un enfant de Dieu (voir : 1 Jean : 3 / 1 - 2).

Sans le précieux sang de Jésus, chaque individu est un esclave de Satan, un enfant des ténèbres.

L'ENTREE PAR LE SANG

Il est dit de cette libre entrée par le sang de Jésus :

"Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire." (Hébreux : 10 / 19)

Par la sanctification nous sommes habilités à entrer dans le sanctuaire céleste. Dans l'ancienne Alliance cela étais permis uniquement au grand sacrificateur, et une seule fois l'an. Par la communion rétablie avec le Dieu saint par le sang précieux de Jésus, les enfants de Dieu ont, non pas une fois par an, mais en tout temps "une entrée libre dans le sanctuaire". Oui, en tant que membres de l'Église de Jésus-Christ, nous sommes nous-mêmes devenus le temple dans lequel l'Esprit Saint habite (1 Corinthiens : 3 / 16 - 17).

Par Son sang, Jésus-Christ a acquis pour les Siens une rédemption éternelle; Son sacrifice est donc valable pour toujours. Il représente maintenant les Siens devant le Père céleste :

"...il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint...avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle...afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu." ( Hébreux : 9 / 12 - 24)

Oui, par Son sang nous sommes placés dans la position de sacrificateurs :

"A celui (Jésus-Christ) qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !" (Apocalypse : 1 / 5 - 6)

A ce propos, il est écrit dans la première Épître de Pierre :

"Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde." (1 Pierre : 2 / 9 - 10)

Par le sang de Jésus-Christ, chaque enfant de Dieu a maintenant le droit d'entrer dans le sanctuaire à tout moment du jour et de la nuit - il en fait personnellement partie. Il est dit dans la version "Parole vivante" :

"Ainsi donc, mes frères, parce que Jésus a versé son sang, nous avons un libre accès au sanctuaire éternel." (Hébreux : 10 / 19)

Le sens en est pratiquement : si le Temple avec son lieu très saint existait encore, chaque enfant de Dieu pourrait y entrer et en sortir le jour comme la nuit. Par contre, sans le précieux sang de Jésus, l'accès à la présence sainte de Dieu est interdit à l'homme comme par le passé.

LA VICTOIRE PAR LE SANG

"Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort !" (Apocalypse : 12 / 10 -11)

Par le précieux sang de Jésus-Christ a été remportée la victoire sur la mort et sur Satan. Si nous sommes devenus la propriété de Jésus, nous pouvons être participants de Sa victoire et savons maintenant que la mort n'a plus de pouvoir sur nous. La vie éternelle nous est promise.

LA GLOIRE ETERNELLE PAR LE SANG

Dans l'entretien que Jean eut avec un des anciens au sujet de la foule innombrable se tenant devant le trône et devant l'Agneau, ceci a été dit :

"Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation; ils ont lavé leurs robes et ils les ont blanchies dans le sang de l'Agneau. C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux; ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur. Car l'Agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux." (Apocalypse : 7 / 14 - 17)

Sans le précieux sang de Jésus, pas de victoire, pas de vie éternelle et donc pas de gloire. Celui qui affirme : "Jésus n'a pas dû aller à la croix pour moi !" n'a rien compris de l'Évangile. Celui qui déclare que le message de la croix est repoussant et sans amour n'a aucune idée de la sainteté et de l'amour de Dieu. Celui qui n'adore pas le Crucifié, mais seulement le petit enfant de la crèche, n'a rien saisi de la gravité du péché et de ses conséquences.

J'insiste : Sans le précieux sang de Jésus-Christ pas de pardon, pas de rédemption, pas de purification, pas de justification et pas de paix !

Sans le précieux sang de Jésus-Christ pas de sanctification, et sans celle-ci pas d'accès à Dieu !

Et sans le précieux sang de Jésus pas de victoire et pas de gloire !

Combien nous devrions rendre grâce pour le sang de Jésus-Christ !

Dieu soit loué !




 

  Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean : 8 / 31 – 32   





Ancienne Jérusalem

Jérusalem capitale d'Israël

Jérusalem

Mur des lamentations

Jérusalem au nord de la rue Jaffa

Jardin des Roses à Jérusalem

Vieille ville à Jérusalem

Mur du Temple à Jérusalem

 

Le dome du rocher à Jérusalem

Gethsémané

Porte de Damas à Jérusalem

Couché de soleil sur Jérusalem

Chandelier à 7 branches

Colline située à l'est de Jérusalem

Fleur de sauge de Jérusalem

Cerisier de Jérusalem

La porte des Lions à Jérusalem

Pomme de Jérusalem



Coucher de soleil sur Jérusalem